Accueil Travaux Taxe de travail déductible en 2020

Taxe de travail déductible en 2020

liste de coûts que les correspondances à la TVALes frais de restaurant et d’hôtel font partie de la longue — professionnels et entreprises — peuvent apporter des déductions et des déductions au stade de la déclaration.

Bien sûr, toutes ces dépenses ne font pas partie de celles qui font le cumul d’impôt. En effet, la législation prévoit des cas précis dans lesquels les dépenses engagées dans les restaurants ou les hôtels peuvent être déduites du revenu et qui sont déduites de la déclaration TVA. En particulier, la législation fiscale prévoit des taux de déduction et des pourcentages de déduction, qui s’appliquent en fonction du type de « banquet » et du type de séjour effectué. Voyons tout en détail.

A lire aussi : Tout ce que vous devez savoir sur l'assurance accidents du travail

Pour être précis, il n’y a aucune distinction en ce qui concerne la TVA déductible. Les professionnels et les entreprises peuvent apporter une déduction de 100% TVA sur le déjeuner (ou le dîner) et le séjour. La seule exigence à respecter est la présentation de la facture : pour éviter que la déduction ne soit refusée par le comptable (ou, pire encore, ne détenir aucun contrôle de l’Agence des revenus), il faudra demander la facture au restaurateur ou au directeur de l’hôtel.

Différent, cependant, la question de la déductibilité du revenu des dépenses pour les restaurants et les hôtels. Dans ce cas, il y a une distinction entre les frais engagés pour des dîners ou des séjours « purs » et les frais engagés pour des cours de recyclage, des foires et des conférences. Dans le cas où vous organisez un dîner d’affaires (ou séjour) et demandez une facture, les professionnels et les entreprises peuvent déduire 75% de la dépense de votre déclaration d’impôt soutenue. Pour les professionnels, en outre, il y a aussi une limite de 2% de la rémunération reçue au cours de la périodeimpôt.

A découvrir également : Optimisation fiscale avec le travail

Il est également nécessaire de préciser que les professionnels immatriculés à la TVA dans des conditions minimales ou dans un régime forfaitaire ne pourront déduire de leur compensation que 50 % des frais encourus dans les restaurants ou les hôtels pendant la période fiscale.

Comme nous l’avons mentionné, il y a encore un autre cas : celui des dépenses engagées pour des cours de recyclage, des foires et des conférences. La législation fiscale les considère comme des « coûts vertueux », utiles à la croissance de l’entreprise ou du professionnel. Pour cette raison, les frais d’hôtels et de restaurants engagés lorsque vous êtes absent pour des cours, foires et conventions bénéficient d’une franchise de 100 %.

ARTICLES LIÉS