Accueil Immo La prépondérance du BIM dans le monde de l’architecture et du bâtiment

La prépondérance du BIM dans le monde de l’architecture et du bâtiment

L’architecture est une profession de pointe qui définit la perception et l’impression que nous avons des espaces. Elle se veut dynamique, afin de répondre efficacement aux défis de chaque génération concernant les logements, les équipements urbains, etc. C’est dans ce sillage d’amélioration et d’adaptation continues que le BIM s’inscrit logiquement. On vous explique tout sur cette technique de travail dont la notoriété dans le domaine de l’architecture et du bâtiment ne fait aucun doute.

Qu’est-ce qu’une solution BIM ?

Le BIM (Building Information Modeling) est une méthode récente de gestion des projets de construction. Il s’appuie sur une maquette numérique 3D contenant des données fiables et structurées.

A lire en complément : Pourquoi choisir un logement à Caen ?

Comme l’explique l’expert en construction REFSA, selon le contexte, le BIM fait appel à la modélisation des règles de création, de transmission et d’exploitation des données ou à la gestion de leurs flux et de l’organisation des participants au projet.

C’est une démarche collaborative qui facilite le partage d’informations entre les parties prenantes du projet tout au long du cycle de vie du bâtiment. Cette faculté de facilitateur collaboratif fait du BIM, un facteur indispensable du processus de conception-réalisation-exploitation d’une bâtisse. L’apport majeur de cette technique repose sur le travail en maquette numérique qui permet de gagner un temps considérable en cas de modification du projet.

A découvrir également : Qui prend en charge les frais du notaire en cas de vente ?

La mise à jour du dessin se répercute instantanément sur l’ensemble des vues, des pièces graphiques et des valeurs des composantes de l’édifice. La maquette numérique va également permettre de déceler très tôt les interférences (ou incompatibilité) au niveau des interfaces entre les différents blocs du projet. C’est par conséquent un système qui permet de contrôler les coûts d’un projet en limitant les retards et le gaspillage.

Le BIM : la maîtrise des nouvelles technologies

Le BIM repose entièrement sur les nouvelles technologies. En effet, il offre aux participants un environnement interactif. Celui-ci leur permettant d’ajuster et de préciser la nature de leur intervention au fur et à mesure que le projet avance. Sa mise en œuvre passe par l’élaboration d’une plateforme numérique qui regroupe toutes les informations relatives au projet.

solution BIM

De ce fait, la technologie BIM offre aux différents intervenants du processus une unique source d’information, alimentée et modifiée en temps réel. Elle est par ailleurs un outil de communication entre acteurs du projet, grâce auquel ils peuvent limiter les incohérences techniques et les malfaçons qui sont la cause de retards dans de nombreux chantiers.

Les nouvelles technologies étant au centre du déploiement du BIM, celles-ci conditionnent son succès. L’efficacité de cette méthode repose essentiellement sur la facilité de collaboration entre les équipes, la facilité d’ajustement des plans et la mise à disposition des informations en temps réel. Ceci n’est possible que par les avancées dues à la technologie numérique et aux TIC.

Une analyse précise des moindres détails

Le BIM consacre une grande importance à l’analyse des détails, surtout lors des phases de conception et de réalisation du projet. En effet, son utilisation pour la visualisation des perspectives de l’édifice permet d’analyser avec précision les moindres détails liés au bâtiment à construire. On peut par conséquent mieux évaluer l’ergonomie, les performances et les risques associés au projet implémenté.

Cette précision de calcul permet une excellente évaluation économique du projet et l’élimination des interférences et des gaspillages. Par exemple, dans de nombreux chantiers, on retrouve souvent la gaine CVC qui bute contre la retombée de poutre. Son dévoiement impacte l’altimétrie du faux plafond… et affecte le volume ainsi que la qualité de l’espace. Une telle interférence dans une conception avec BIM est rapidement détectée et corrigée en amont de la réalisation.

Par ailleurs, grâce à sa finesse dans les détails et l’élimination des gaspillages, cette technologie incite ses utilisateurs à modifier leur façon de concevoir, de réaliser, d’exploiter et d’entretenir les bâtiments. En cela, elle simplifie également le calcul de l’impact environnemental d’un projet en améliorant ses performances énergétiques. La transition numérique matérialisée par cette technologie sert de ce fait la transition énergétique par des projets de construction mieux organisés et plus respectueux de la planète.

Le BIM facilite la collaboration entre équipes

Le BIM favorise l’échange d’informations durant tout le cycle de vie d’un bâtiment. C’est-à-dire, de la conception jusqu’à la démolition en passant par les premières études de faisabilité, la réalisation et l’exploitation-maintenance de l’ouvrage. Cela concerne par conséquent l’ensemble des acteurs et intervenants d’un projet de construction (architectes, économistes, bureaux d’études, entreprise…).

Cette interdépendance informationnelle fait que le BIM est perçu comme une démarche collaborative de gestion d’un projet de construction autour d’une maquette numérique. Cette collaboration en temps réel et rendu possible grâce à une meilleure coordination de chaque intervenant. Elle vise à faciliter la compréhension mutuelle des spécificités métiers de chaque intervenant et couvre en général tout le cycle de vie du projet.

ARTICLES LIÉS