Accueil financement Quels instruments financiers pour l’entreprise ?

Quels instruments financiers pour l’entreprise ?

Le financement de l’entreprise se fait par des moyens financiers mis à disposition par le bien ou par des fonds de capitaux tiers (financement, prêts, paiement différé, etc.). Les instruments de financement des entreprises.

Les entreprises ont besoin de ressources financièrespour leur fonctionnement concret. Ces ressources sont le « carburant » utile pour mettre le mécanisme qui les mènera vers la création de valeur  :

A voir aussi : Pourquoi utiliser les crédits ?

  • Réalisation d’un produit ou
  • Performance d’un service.

Chaque activité productive, en fait, nécessite l’exercice de certains éléments, humains, matériels, intangibles qui combinés les uns avec les autres permettent de réaliser l’entreprise.

Savoir choisir les meilleures sources de financement n’est pas facile. Choisir une source plutôt qu’une autre peut conduirel’engagement dans le déséquilibre financier .

A voir aussi : Comment obtenir du financement ?

Il y a un déséquilibre financier lorsque les moyens financiers des tiers sont nettement plus élevés que leurs propres moyens (fonds propres). Cette situation, à long terme, peut mettre en péril la continuité des activités .

Ci-dessous, je veux aller analyser les principales sources de financement disponibles pour les entreprises.

L’ objectif est d’identifier l’équilibre financier optimal pour chaque entreprise, grâce à la combinaison des différentessources de financement .

Commençons !

Index des thèmes

  • des instruments de financement et de l’équilibre financier
  • la structure des sources de financement
  • les types de sources de financement Financement d’entreprise
    • par financement propre
  • Instruments de financement par des tiers : niveau maximal d’endettement acceptable d’une entreprise
  • instruments de financement des entreprises : rôle du professionnel

Instruments de financement et solde financier

La gestion financière d’une entreprise est l’un des aspects les plus sensibles de l’ensemble de l’entreprise.

Immobiliser trop de liquidités ou, inversement, ne pas disposer de sources de financement flexibles et programmées peut entraîner des conséquences désastreuses pour la vie de l’entreprise.

Il est donc essentiel d’avoir les bonnes connaissances pour identifier et résoudre les problèmes financiers auxquels votre entreprise peut faire face.

En ce sens, le concept d’« équilibre financier » devient un élément essentiel.

D’ un point de vue strictement corporatif, une entreprisetrouve dans une situation d’ équilibre financier lorsque :

les sources de financement à court terme financent des utilisations financières à court terme

et

les sources de financement à long terme financent les utilisations à long terme

Dans la pratique, la structure financière d’une entreprise est équilibrée lorsque les sources de financement (capitaux propres ou tiers) sont affectées à des besoins financiers durables (achat d’immobilisations). Alors que d’autres sources de financement actuelles (prêts des membres, ou fiducies d’élasticité de trésorerie) sont destinées à financer des utilisations financières à court terme.

Il est incontestable qu’au cours de la vie d’affaires, il peut y avoir des situations d’ échec financier . Ce sont des cas liés à la nécessité d’étendre ses activités, sinon dans les cas les plus gravesde la crise du marché.

Dans ces cas, connaître les bons instruments financiers à utiliser peut vraiment faire la différence, entre la survie et l’extinction de l’entreprise.

Structure des sources de financement

L’ objectif à atteindre pour chaque entreprise, comme nous l’avons vu, est l’équilibre financier . Il s’agit de parvenir à la bonne combinaison entre les différentes sources de financement possibles.

Cependant, ce n’est pas une chose si simple à réaliser. Pour atteindre l’équilibre financier, il est nécessaire d’identifier les caractéristiques essentielles d’une structure financière .

Caractéristiques qui peuvent le rendre sain et résister aux difficultés financières qu’une entreprise peut rencontrer dans sa vie.

Les caractéristiques fondamentales des instruments de financement des entreprises , peut être ainsischématisé :

  • Homogénéité. Le capital investi doit correspondre au type d’exigences à couvrir. Par exemple, si vous avez l’intention d’acheter une propriété, il sera plus approprié de penser à une forme de financement à moyen et long terme plutôt qu’à court terme. Qui peut être plus approprié pour les couvertures liées à l’actif circulant ;
  • Flexibilité. Capacité à changer la structure financière en fonction de l’évolution des événements commerciaux. Afin de reproduire un équilibre constant entre les utilisations et les sources ;
  • Elasticité. La possibilité pour l’entreprise d’avoir plus de marge de manœuvre dans ses choix financiers ;
  • Economicité. Maximisation de l’écart entre le rendement de l’investissement, compris comme le bénéfice lié aux ventes, et le coût des capitaux propres ou des tiers.

Atteindre l’équilibre financierla réalisation de ces principes n’est pas simple.

Toutefois, cette réalisation pourrait conduire l’entreprise à réduire les :

  • Risque d’insolvabilité et
  • risque d’illiquidité .

Le risque d’insolvabilité est lié à l’incapacité d’honorer les engagements à moyen et long terme.

Le risque d’illiquidité est lié au déficit de trésorerie momentané au cours de la conduite de l’activité commerciale.

LE TYPE DE SOURCES D’ENONNING

Chaque entreprise a besoin de ressources financières sous forme de capital pour mener à bien ses activités.

Les instruments de financement auxquels une entreprise peut recourir peuvent être de deux types :

  • Financement par actions (augmentations de capital)Social) ;
  • Financement de capitaux tiers (financement, prêts, paiements accordés aux fournisseurs).

Voyons ensemble ces catégories de sources de financement d’entreprise.

Financement en capital propre

Le capital social représente la valeur des contributions versées par les propriétaires de l’entreprise à partir de sa création.

À côté du capital il y a des réserves, qui peuvent être constituées de capital supplémentaire payé par les membres ou de bénéfices non distribués par les propriétaires (autofinancement).

Le capital social et les réserves forment ensuite le capital social. Il s’agit de la différence entre le total des activités commerciales net des moyens de financement de tiers.

Les augmentations du capital social peuvent être les suivantes :

  • Gratuit (augmentation de capitalnominale) ou
  • Paiement(augmentations de capital réelles).

Voyons les en détail.

CAPITAL ESSAL GRATUIT

augmentations libres du capital social Les sont régies par l’article 2442 cc.

La règle stipule que la réunion peut devoir augmenter le capital en attribuant aux réserves de capital et autres fonds inscrits au bilan dès qu’ils sont disponibles.

En cas d’augmentation libre du capital social, aucune nouvelle liquidité n’est introduite dans la société. Tout simplement l’assemblée a une imputation différente de certains idéaux d’équité.

Pour cette raison, une augmentation gratuite du capital social ne peut pas être considérée comme une source de financement des entreprises. Ou plutôt, c’était un financement nominal, et pas réel.

En pratique, avec cet outil, vous n’allez que suraugmenter la valeur des participations sociales détenues par les membres (ou les actionnaires), sans augmenter les actifs sociaux.

Dans ce type de transaction, les actions nouvellement émises :

  • Elles doivent avoir les mêmes caractéristiques que celles en circulation, et
  • elles doivent être attribuées gratuitement aux actionnaires au prorata de ceux qui leur appartiennent déjà.

C’ est ce que prévoit l’article 2442, paragraphe 2, du Code civil.

Augmentations de CAPITAL DE PAIEMENT

En revanche, les augmentations de capital payées déterminent la principale source de financement interne des entreprises.

Cette opération génère une augmentation des actifs sociaux du fait des contributions .

La procédure de levée du capital social est renvoyée à l’ assemblée extraordinaire des sociaux,en présence d’un notaire.

Toutefois, le statutd’association peut donner aux administrateurs le droit d’augmenter le capital jusqu’à un montant déterminé et pour une période maximale de 5 ans à compter de la date d’inscription de la société au Registre des entreprises. Voir l’article 2443 du Code civil.

En ce qui concerne les obligations publicitaires, dans un délai de 30 jours à compter de la signature des actions nouvellement émises, les administrateurs doivent déposer pour inscription au registre des entreprises une attestation que l’augmentation de capital a été réalisée (article 2444 c.c.).

Si l’augmentation de capital se fait au moyen de paiements en espèces, les assureurs doivent verser à la société au moins 25 % de la valeur nominale des actions souscrites. En outre, si des actions sont émises avec surtaxe , celle-ci doit être intégralement payée (article 2439c.c.).

Si l’augmentation de capital se fait par injection d’actifs en nature ou de créances , les actions correspondantes doivent être intégralement libérées au moment de la souscription (art. 2342, al. 3).

En outre, les personnes qui confèrent des biens en nature ou des créances doivent soumettre un rapport sous serment d’un expert désigné par le tribunal , contenant :

  • La description des actifs conférés et
  • l’attestation que leur valeur est au moins égale à celle qui leur est attribuée aux fins de la détermination du capital social.

L’ augmentation de capital ne peut être exécutée tant que les actions précédemment émises ne sont pas entièrement libérées. En cas de violation, les administrateurs sont conjointement responsables des dommages causés aux membres et aux tiers (article 2438 c.c.).

Financement par des fonds propres tiers

En plus du financement avecles fonds propres peuvent également être financés en utilisant le capital de tiers . Dans ce cas, la société répondra à son besoin de lever des liquidités à l’étranger.

La fourniture d’un financement par des tiers est également fonctionnelle pour la bonne performance de l’entreprise. Cependant, il est toujours approprié de maintenir la relation entre les ressources financières de l’entreprise et les ressources financières d’un tiers.

Les principaux moyens de financement externes peuvent être les suivants.

Financement à moyen terme par les institutions financières

Il s’agit d’un financement, même sous la forme d’un prêt hypothécaire , de titres ou de garanties personnelles.

L’ entreprise remboursera le prêt avec un paiement échelonné . Ce remboursement comprend :

  • Une part de capital et
  • une part d’intérêt (représentant lerémunération bancaire).

Il peut être utile pour votre entreprise d’effectuer un tel financement si vous devez effectuer des investissements à moyen terme.

Le cas classique est celui des investissements liés à l’augmentation de la capacité de production. Voici quelques exemples :

  • Achat de machines, d’installations
  • La rénovation des hangars
  • Achat d’un nouveau parc de véhicules.

Les exemples peuvent être si nombreux. Ce qui est important, c’est qu’il y a une augmentation de l’efficacité commerciale ou de la productivité à financer.

LEAS-FINANCIERS

Parmi les instruments de financement des entreprises figure également le crédit-bail .

Le crédit-bail est une forme de financement à long terme.

Il s’agit d’un instrument de financement généralement utilisé par les entreprises comme alternative à l’achat direct deles immobilisations qui jouent un rôle déterminant dans l’activité de production.

Le crédit-bail est un contrat par lequel une institution distributrice met à la disposition de l’entreprise un bien mobile ou immobilier, moyennant le paiement d’une redevance périodique.

La propriété du bien appartient à l’institution émettrice, en fait, la société ne peut pas comptabiliser l’actif au bilan comme s’il en était propriétaire, mais elle constituera dans les comptes d’ordre l’engagement pris avec le sujet dispensant.

À l’expiration, la société détentrice de l’actif peut décider d’acquérir la propriété en payant un prix de rachat.

Émission de prêts obligataires

L’ émission deprêts obligataires est une forme de financement à long terme, auquel peuvent recourir les sociétés par actions et les sociétés en commandite.

L’ émission de prêts obligataires permet de lever de nouveaux capitaux au moyen del’offre au public de titres de crédit.

Enfin, l’émission de prêts obligataires peut être mandatée par laréunion extraordinaire à l’organe administratif .

En vertu de l’article 2412 CC, les sociétés peuvent émettre des obligations, au porteur ou nominatives, pour un montant total n’excédant pas le double :

  • Capital social ;
  • De

  • la réserve statutaire ;
  • Des réserves disponibles

résultant du dernier budget approuvé.

LE DÉFILING DES CRÉDITS

Une autre forme de financement par capital de tiers est le retrait des crédits .

Il s’agit d’un instrument de financement qui comprend habituellement :

  • Avance sur les factures ;
  • Le portefeuille à moins de succès ;
  • L’escompte des billets à ordre et
  • L’affacturage.

Voyons voir,ci – dessous schématiquement les différents instruments de financement liés au retrait des crédits.

Avance de facture

L’avance sur facture figure parmi les instruments de financement les plus utilisés par les entreprises commerciales.

Avec l’avance sur factures , la banque avance le montant des factures émises par la banque, après avoir accordé une fiducie, à une entreprise.

Cette forme de financement permet une retraite immédiate et permet d’obtenir des liquidités à court terme, en anticipant le montant des factures qui n’ont pas encore expiré.

L’ objectif des instruments de financement de ce type est de trouver des liquidités à court terme.

Portefeuille à moins de succès

Il s’agit également de l’un des instruments de financement les plus utilisés par les entreprises.

Le mécanisme de fonctionnement est le mêmede l’avance de facture.

Le portefeuille, à moins de succès, consiste en l’avance par une banque du montant des reçus bancaires.

Encore une fois, vous voulez obtenir des liquidités à court terme.

Recettes bancaires

La société, qui doit également avoir obtenu une fiducie pour ce type d’opération, doit présenter des reçus bancaires au moyen d’une facture dans laquelle les effets sont énumérés par ordre de date limite.

La banque crédite le compte courant de la société avec le montant total de la facture et facture ses frais.

A l’expiration de chaque re.ba. , en cas d’achèvement réussi, le débiteur (client de l’entreprise) effectue le paiement directement à la banque.

Sinon, le montant de l’effet insoluble, anticipé par la banque, est débité sur le compte courant de l’entreprise.

Loescompte de billets

Avec l’escompte des billets à ordre, une société présente à une banque un billetà ordre à ordre afin de retirer le crédit avant l’échéance.

La banque, qui doit avoir accordé une fido à l’entreprise, évalue la régularité de l’effet, décide d’accorder ou non l’escompte et calcule le montant à prévoir.

À ce jour, il s’agit de l’un des instruments financiers les moins utilisés. En fait, l’instrument des billets à ordre est de moins en moins utilisé dans le paiement des transactions commerciales.

L’ affacturage

Enfin, l’ affacturageest une opération impliquant le transfert massif de créances vantées par une société à une société d’affacturage qui s’engage à les percevoir.

Le transfert de crédits peut avoir lieu :

  • pro-solvand et
  • pro-solute .

Dans le premier cas, leLa société d’affacturage achète les créances avec droit de recours sur l’entreprise d’origine.

revanche, la cession pro-solute ne prévoit pas le droit de recours et, par conséquent, la société d’ affacturage En annonce le risque d’insolvabilité.

Cela signifie que faire un désinvestissement pro-soluté est beaucoup plus coûteux pour l’entreprise qui doit se financer elle-même.

Si vous souhaitez approfondir ce sujet : « Factoring comme outil de financement pour les entreprises  »

Instruments de financement : niveau maximal d’endettement acceptable d’une entreprise

Jusqu’ à présent, j’ai essayé de vous résumer tous les principaux instruments de financement qu’une entreprise utilise habituellement.

Ce que vous devez savoir, c’est que lorsqu’une entreprise décide d’utiliser le financement, elle doit toujours se fixer comme objectif d’identifier lesJeimite l’endettement maximal qui est capable de résister.

En fait, une dette trop élevée est impossible de payer le fardeau financier et de rembourser le capital aux créanciers. Situation qui à moyen terme peut conduire à la défaillance de l’entreprise elle-même.

L’ évaluation du niveau maximal de la dette doit être effectuée en fonction du risque et de la rigidité des instruments d’investissement adoptés.

En outre, l’ effet de levier devrait également être mentionné.

En particulier, la rentabilité du capital de la société investi dans l’activité commerciale doit être évaluée.

La rentabilité du capital, en fait, peut être améliorée ou aggravée par le facteur de levier .

Détermination de l’effet de levier

Plus précisément,

lela rentabilité du capital s’améliore si la rentabilité du capital investi (RAO) est supérieure au coût d’emprunt (c’est-à-dire le taux d’intérêt appliqué sur

la dette), la rentabilité du capital s’aggrave si les charges financières à supporter pour obtenir le prêt de capital l’emportent sur la rentabilité de l’investissement

On parle d’ effet de levier pour mettre l’accent sur la capacité de l’endettement à accroître la rentabilité des entreprises .

En ce sens, l’utilisationde capitaux tiers agit comme un multiplicateur des possibilités d’investissement.

Si la situation économique est favorable, l’effet de levier est positif et l’endettement est ainsi rémunéré. Toutefois, si l’effet de levier est négatif, l’endettement accru se traduit par une situation de faiblesse des entreprises.

L’ utilisation de l’effet de levier varieen grande partie du secteur et du secteur d’activité.

Il existe de nombreux domaines où les entreprises opèrent avec un degré élevé de levier .

Les magasins de détail, les compagnies aériennes, les épiceries, les entreprises de services publics et les institutions bancaires en sont les exemples les plus classiques.

Même votre entreprise pourrait tirer le meilleur parti de l’effet de levier. Pour savoir s’il le fait et si ou comment améliorer vous devez vous tourner vers un professionnel.

Outils de financement pour les entreprises : le rôle du professionnel

Ces dernières années, la nécessité pour les entreprises de gérer les aspects financiers de la meilleure manière est devenue essentielle.

La gestion de la planification financière et des relations avec les banques doit être gérée de la meilleure façon.

Pour obtenir la nouvelle entreprisevous devez connaître les outils de financement traditionnels et innovants les plus appropriés. Inévitablement, le rôle du professionnel aux côtés de l’entreprise est essentiel.

Pour cette raison, si vous êtes à la recherche d’un professionnel qui peut évaluer le degré de levier de vos entreprises et évaluer l’équilibre financier, contactez-moi !

Remplissez le formulaire de contact sur le lien suivant pour entrer en contact avec moi immédiatement !

CONSEIL FISCALEONLINE

ARTICLES LIÉS