Accueil Crédit Quel taux pour 30 ans ?

Quel taux pour 30 ans ?

Le prêt immobilier sur une durée de 30 ans devient rare d’accès. Il s’octroie généralement aux personnes ayant un profil porteur de risques. C’est l’exemple des situations où l’apport personnel et le niveau de revenus sont inférieurs à la normale. Cependant, pour prétendre à un prêt sur 30 ans, il est important d’avoir une idée du taux d’emprunt. Quel est alors le taux immobilier pour un emprunt de 30 ans ? Éléments de réponse à travers cet article.

Quel est le taux immobilier pour 30 ans ?

Pour 30 ans, le taux actuel moyen est de 1,35. En fonction des salaires, les mensualités se présenteront comme suit :

A lire aussi : Comment obtenir du financement ?

  • 396 € pour un salaire de 1 200 € ;
  • 561 € pour 1 700 € ;
  • 660 € pour 2 000 € ;
  • 825 € pour 2 500 € ;
  • 990 € pour 3 000 € ;
  • 1 155 € pour 3 500 € ;
  • 1 320 € pour 4 000 € ;
  • 1 485 € pour 4 500 € ;
  • 1 650 € pour 5 000 €.

Par ailleurs, il faut noter que les établissements bancaires ne sont plus aptes à accorder aux particuliers un prêt, dont le taux d’endettement est supérieur à 35%. Aussi, la durée maximale de tous les prêts sera de 25 ans, conformément aux nouvelles normes du Haut Conseil de la Stabilité Financière. Toutefois, seulement 20% des dossiers reçus pourront passer outre cette règle, notamment dans des cas bien spécifiques. Avec un prêt immobilier, dont la durée est longue, il est possible de réduire le montant des mensualités. Mais, en raison de la durée, la banque considère cet emprunt comme risqué, d’où l’imposition d’un taux d’emprunt élevé.

Comment déterminer le taux d’assurance sur 30 ans ?

Le calcul du taux d’assurance sur 30 ans exclut certaines données telles que le taux d’intérêt. Ce taux constitue d’ailleurs un facteur qui influence sur le montant global du crédit. En effet, l’assurance emprunteur représente une garantie du remboursement effectif des mensualités, que l’emprunteur perde son emploi ou décède.

Lire également : Comment réaliser une simulation de rachat de crédit ?

Parmi les éléments à prendre en compte dans le calcul du taux d’assurance, on a :

  • La durée du crédit ;
  • L’âge de l’emprunteur et son état de santé ;
  • Le montant du crédit;
  • Le métier exercé par l’emprunteur ;
  • Le revenu de l’emprunteur;
  • La mention d’autres éventuels crédits.

Cependant, lorsque l’emprunteur est un fumeur, le taux de son assurance sera élevé puisqu’il est considéré comme une personne à risques. Si la durée du prêt a un impact sur le taux d’assurance, les risques quant à eux varient selon que l’emprunt soit fait sur une longue ou courte durée. À cet effet, il faudra négocier le taux en jouant notamment sur la concurrence entre les compagnies d’assurance et les institutions bancaires.

Quels sont les facteurs qui influencent sur le taux ?

Plusieurs facteurs influencent sur le taux immobilier. Parmi ceux-ci, on a :

Le profil

Le profil de l’emprunteur est un principal critère à considérer pour définir le taux immobilier de l’emprunteur. Il prend en compte la situation financière de ce dernier, son niveau de revenus, son taux d’endettement ou encore sa situation professionnelle. Ce sont entre autres des éléments, dont se servent les banques pour éviter de prendre d’énormes risques.

Le niveau de l’apport

Avant d’obtenir un prêt immobilier, il faut que le niveau de l’apport soit de 10% au moins du prix de vente. Ce taux correspond aux frais de garantie, notamment en cas de non-paiement, et aux frais de notaire. En effet, lorsque l’apport est conséquent, la banque considère la situation financière de l’emprunteur avantageuse et stable. Ainsi, ce dernier peut épargner et gérer des comptes dans le but de rembourser un emprunt.

La région

En dehors du profil et du niveau d’apport, la région dans laquelle se trouve le bien est un facteur qui détermine le taux d’emprunt.  Et il faut préciser que les salaires moyens et le coût de la vie varient justement selon les régions. Ainsi, le meilleur profil d’un emprunteur dans une région A telle que Marseille peut ne pas l’être dans une région B comme Paris. Quoi qu’il en soit, pour trouver un bon taux pour 30 ans, l’idéal serait de faire des simulations. Cela vous permettra de dénicher une banque avec de meilleures offres.

ARTICLES LIÉS