Accueil Investissement Investissement en nue-propriété : processus et avantages

Investissement en nue-propriété : processus et avantages

Investissement en nue-propriété : processus et avantages

La propriété est le droit de jouir et de disposer d’une chose dans les limites prévues par la loi. Ce droit reconnu possède des démembrements, ce qui signifie qu’un seul droit peut être partagé. C’est ainsi qu’existe la nue-propriété…

Le processus de l’investissement en nue-propriété

La possibilité d’acheter un bien immobilier en nue-propriété provient d’un principe appliqué dans le Droit romain et matérialisé par le Code civil de 1804. Le droit de propriété est constitué du fructus et de l’usus qui confèrent à l’usufruitier le pouvoir d’utiliser et de jouir du bien. Il est aussi constitué de l’abusus qui fait référence à la nue-propriété, ce dernier confère le droit de disposer du bien, mais sans en user. Alors investir en nue-propriété signifie que vous achetez le bien à près de la moitié de son prix normal. Cependant, vous en laissez l’usage pendant une période donnée à une autre personne. À l’écoulement de cette période, vous entrez en possession de votre
immeuble pour en user et en jouir à jamais.

A voir aussi : Combien coûte la garantie financière d'une agence immobilière ?

Les avantages de l’investissement en nue-propriété

De nombreux avantages ressortent de ce processus et il serait dommage que vous les ratiez :

  • Achat immobilier à un prix très en dessous du prix normal, moins de 35 % de la valeur du bien : vous percevez ainsi la totalité des loyers que vous devriez
    percevoir pendant l’investissement
  • Pas de fiscalité à gérer : vous ne paierez ni impôt ni taxe foncière
  • Récupération de la pleine propriété après la période convenue

En France, il existe plusieurs programmes intéressants pour investir en nue-propriété et bénéficier de ces nombreux avantages

A lire en complément : Rennes, un endroit idéal pour investir dans l’immobilier neuf

Les risques potentiels de l’investissement en nue-propriété

Vous devez noter qu’investir en nue-propriété peut comporter des risques. Voici les principaux à prendre en compte avant de se lancer :

• Le risque lié à la durée : l’acquéreur ne pourra récupérer la pleine propriété qu’au bout d’un certain nombre d’années convenu avec le vendeur et si celui-ci respecte son engagement. Il faut donc être sûr que cette durée correspond bien aux objectifs de l’investisseur.

• Le risque lié au marché immobilier : comme tout investissement immobilier, il existe un risque que la valeur du bien baisse pendant la période où l’on n’en possède pas encore tous les droits.

• La vacance locative ou défaut de paiement des loyers : même si cela reste rare, il est possible qu’un locataire dans le logement dont on a acheté seulement la nue-propriété ne paie plus ses loyers ou quitte prématurément les lieux. Dans ce cas-là, c’est au nu-propriétaire d’en assumer toutes les conséquences financières et administratives.

Vous devez peser soigneusement ces facteurs avant de décider s’il s’agit d’une stratégie appropriée pour vos besoins particuliers. Toutefois, malgré ces précautions nécessaires, investir en nue-propriété peut offrir une option attrayante pour ceux qui cherchent à maximiser leur rendement sur un placement immobilier sans avoir à gérer sa gestion courante ni supporter une fiscalité trop importante.

Comment choisir le bon bien immobilier pour investir en nue-propriété

Maintenant que vous connaissez les avantages et les risques de l’investissement en nue-propriété, il est temps d’aborder la question cruciale : comment choisir le bon bien immobilier pour investir en nue-propriété ?

Il faut être attentif aux caractéristiques du marché immobilier local. Il s’agit notamment des tendances démographiques, économiques et sociales. Les villes qui connaissent une croissance rapide peuvent offrir de belles perspectives d’avenir et un potentiel locatif important.

Pensez à bien prendre en compte le potentiel locatif du bien. Pour cela, il est recommandé de privilégier un logement situé dans une zone attractive pour les locataires (proximité des transports en commun, commerces, écoles…). Aussi, veillez à choisir un type de bien adapté au profil du marché : studio ou T2 pour les étudiants ou jeunes actifs, par exemple.

Vérifiez la qualité des prestations offertes par le promoteur ainsi que ses compétences et son expérience passée sur ce genre de projet, cela peut aussi aider dans votre prise de décision. N’hésitez pas à faire appel à des professionnels expérimentés afin d’éviter tout mauvais choix. Ils disposent généralement d’une bonne connaissance du marché local et sont capables d’évaluer avec précision le potentiel locatif futur du bien convoité.

Lorsque vous avez identifié quelques biens potentiels sur papier ou en ligne, je vous conseille vivement qu’avant tout engagement financier, a minima, de prévoir une visite sur place pour découvrir dans la réalité le bien et son environnement.

ARTICLES LIÉS