Accueil Actu Comment éviter les factures de régularisation des fournisseurs d’électricité ?

Comment éviter les factures de régularisation des fournisseurs d’électricité ?

Pièces et ampoule

Vous avez opté pour le paiement mensualisé de votre facture d’électricité ? Basé sur une estimation de votre consommation, ce dernier est donc à régulariser une à deux fois par an. Toutefois, si vous souhaitez ne pas dépendre de cette situation et risquer de mauvaises surprises, sachez qu’il existe des solutions pour éviter les factures de régularisation.

Deux façons de régler sa facture d’électricité

Bien que le prix de l’électricité varie selon l’offre souscrite, il n’existe que deux façons de régler vos factures d’électricité, et ce, peu importe le fournisseur pour lequel vous avez opté.

A voir aussi : Les risques associés à un achat immobilier

La facturation mensuelle reste la plus fréquente parmi les foyers et est basée sur une estimation de votre consommation. Dans ce cas, vous recevez une facture de régularisation une ou deux fois par an, suite à un relevé de compteur. À l’inverse, une facturation émise tous les deux mois, vous permet de payer uniquement votre consommation réelle et constitue ainsi une bonne façon d’éviter les factures de régularisation.

La facture de régularisation indispensable dans le cas d’une mensualisation

Dans le premier cas de figure, une estimation de votre consommation annuelle est établie à la souscription de votre contrat auprès d’un fournisseur d’électricité. Vos factures sont alors mensualisées, selon une estimation établie au plus proche de la réalité.

A voir aussi : Exonération des revenus à la Rochelle

Ce procédé exige toutefois qu’un technicien vienne relever votre compteur une à deux fois par an, afin de prendre connaissance de votre consommation réelle. Suite à son passage, vous recevez alors une facture de régularisation. Si vous avez consommé plus que prévu, il vous faudra rembourser la différence à votre fournisseur.
Si à l’inverse, la consommation estimée était trop élevée, c’est à votre fournisseur de vous régler. Une fois par an, votre mensualité est en outre réévaluée. Cette dernière peut donc augmenter, dans le cas où vous avez trop consommé, ou être revue à la baisse, si votre consommation est moindre que son évaluation.

La possibilité d’être facturé sur sa consommation réelle

Si vous souhaitez éviter ces factures de régularisation dont le montant à payer peut être imprévisible et engendrer bien des mauvaises surprises, il existe pourtant une deuxième solution. Cette dernière consiste à opter pour un prélèvement tous les deux mois, basé sur votre consommation réelle.

Dans ce cas, il vous  suffit de transmettre vous-même et régulièrement, un relevé de compteur à votre fournisseur. Vous êtes alors assurés de ne payer que ce que vous avez consommé, bien qu’un technicien passera tout de même vérifier la véracité des informations fournies.

Autre option : il vous est possible d’opter pour un compteur électrique Linky. Ce dernier permet en effet d’analyser, de traiter et de transmettre les données de votre consommation en temps réel. Vous n’avez alors plus besoin de relever votre compteur, vos données étant automatiquement transmises à votre fournisseur. À noter que si votre logement n’est pas encore équipé de ce type de compteur, il vous est possible de prendre contact avec Enedis pour envisager une installation.

Comment contester une facture de régularisation ?

Enfin, si vous avez reçu une facture de régularisation dont le montant vous semble trop élevé et que vous souhaitez la contester, il est possible de prendre contact avec le service client de votre fournisseur, après avoir, au préalable, bien vérifié votre facture et votre compteur.

Le Médiateur de l’énergie, qui constitue une autorité administrative indépendante dont la mission est de proposer des solutions aux différents litiges entre les consommateurs, peut également vous aider. En général il est recommandé de ne contacter ce dernier, que dans le cas où dans les 2 mois suivant l’envoi du courrier de réclamation à votre fournisseur d’électricité, aucune réponse ne vous a été apportée ou aucune solution proposée. La démarche pouvant s’effectuer en ligne sur le site Sollen.fr, ou par courrier.

ARTICLES LIÉS