Accueil Actu Fonctionnement d’un compteur d’eau divisionnaire

Fonctionnement d’un compteur d’eau divisionnaire

L’installation d’un compteur d’eau divisionnaire permet à tous les résidents de bénéficier d’eau potable. Quant au sous-compteur d’eau, il permet de mesurer de manière précise la consommation de chaque logement. Aussi connu sous le nom de compteur divisionnaire pour les réseaux de distribution d’eau ou de répartition, cette installation assure une facturation équitable entre tous les résidents d’un immeuble. Comment est-ce que cet appareil de mesure équipée de vannes et de raccords fonctionne-t-il ? On va faire le point.

Focus sur le compteur d’eau individuel

Un compteur individuel d’eau, également appelé compteur divisionnaire, est un appareil de plomberie qui permet de

Lire également : Faire appel à un spécialiste des acquisitions de propriétés

  • mesurer la consommation réelle d’un logement
  • personnaliser les factures d’eau.

Bien mesurer le débit d’eau

Grâce à cette installation, il est possible de mesurer de manière précise

  • le débit d’eau utilisé dans votre immeuble et votre logement
  • tous les produits de robinetterie en stock
  • et d’autres points de puisage.

L’habitat compte autant de compteurs que d’arrivées d’eau. Étant donné que le prix de l’eau froide et de l’eau chaude ACS diffère, il est essentiel de distinguer le froid et le chaud en utilisant deux compteurs distincts tels que :

Lire également : Bénéficier d’une exonération des revenus à Nancy

Le Compteur d’eau divisionnaire émetteur d’impulsion : c’est un dispositif qui produit de l’eau froide grâce à une turbine à jet unique et un cadran sec orientable.

Le compteur d’eau chaude ACS ISTAMETER M T30/90 Q3 2,5 qui est équipé d’une vanne d’arrêt qui assure une protection contre les champs magnétiques extérieurs.

En règle générale, un compteur divisionnaire est doté d’un corps en laiton ou en composite ainsi qu’une vanne d’arrêt. Pour plus d’informations sur la large gamme de compteurs d’eau divisionnaire avec corps en laiton disponibles en stock avec livraison rapide, consultez ce site web https://www.ista.com/fr/eau/compteur-eau-individuel/

Lecture du compteur d’eau

Dans les immeubles collectifs, le comptage individuel de l’eau permet à chaque individu de régler seulement sa consommation. Il est indéniable que les modes de consommation diffèrent d’une famille à l’autre. Cela rend évident la répartition des charges d’eau en fonction des consommations réelles de chaque maison : vannes et raccords en sus. On peut rapidement faire la lecture de votre consommation grâce aux huit rouleaux présents sur le cadran sec.

Grâce à de simples actions quotidiennes liées à l’instauration d’un comptage individuel, chaque résident a la capacité d’intervenir directement sur sa propre consommation. Cela entraîne des économies individuelles et collectives pouvant atteindre jusqu’à 20%.

La lecture d’un compteur d’eau divisionnaire volume est la suivante :

Les quatre ou cinq chiffres blancs sur fond noir représentent la quantité d’eau consommée par le logement et est exprimée en m3. Ces chiffres sont utilisés pour établir la facturation.

Les trois ou quatre chiffres blancs affichés sur un fond rouge ou blanc correspondent aussi à votre consommation d’eau. Ils sont formulés en décilitres ou en litres. Donc, la technique implique de prendre les chiffres et de les reporter exclusivement sur un fond noir !

La technique de relevé de facture

En relève standard, le technicien spécialisé en plomberie (montage de compteurs d’eau divisionnaire) se rend dans la copropriété une ou deux fois l’an. Il effectue des relevés dans chaque logement.

Le compteur est connecté lors de la relève radio, ce qui signifie que le technicien chargé du montage du compteur d’eau divisionnaire ne rentre plus dans le studio. Il accède juste à l’immeuble pour réaliser le relevé de chaque appareil une à deux fois par an.

La technique de la télérelève consiste à effectuer la relève des consommations à distance. Il est possible de profiter des avantages suivants :

  • Gestion à distance des compteurs
  • Gestion quotidienne des consommations sur le portail web
  • Signalement des fuites : le compteur est équipé d’une vanne d’arrêt.

 Protéger votre compteur d’eau

En ce qui concerne la protection des compteurs d’eau divisionnaires contre les fraudes et l’assurance d’un relevé fiable, chaque dispositif est équipé de divers accessoires de protection :

  • plombage
  • protection contre les champs magnétiques extérieurs
  • pion anti écrasement
  • vannes d’arrêt
  • raccords
  • clapet anti-retour.

Il n’est pas nécessaire, mais confortables, d’ajouter d’autres accessoires supplémentaires à votre compteur d’eau individuel. À titre d’exemple, à la livraison, il existe différents types d’accessoires tels que :

  • des raccords
  • des vannes d’arrêt
  • des filtres anti-boue, anti-tartre ou anti-odeur

Ceux-ci permettront de :

  • prévenir tout risque de détérioration
  • prolonger sa durée de vie.

Des vannes de compteur sont également recommandées pour l’installation en amont et en aval du compteur d’eau. Ces vannes offrent la possibilité d’interrompre l’alimentation avant ou après le compteur d’eau. Cela simplifie les interventions en cas de souci comme le remplacement du compteur avec une livraison rapide, entre autres.

Concernant la pression d’eau

La force exercée par l’eau sur les parois d’une canalisation est appelée pression d’eau. Le poids de l’eau et la hauteur du réservoir de stock génèrent cette pression. L’eau présente dans une colonne exerce une pression à sa base qui est proportionnelle à son poids. En réalité, le compteur reçoit une pression d’eau moyenne de 3,4 bars. Sur le territoire français en métropole, les valeurs de pression sont comprises entre 3 et 5,2 bars.

Selon l’article R1321-58 du code de santé publique, il est requis que la hauteur piézométrique de l’eau distribuée par les lacis intérieurs mentionnés au 3° de l’article R. 1321-43 soit

  • au moins trois mètres pour chaque ligne
  • et en tout point de mise à disposition, à l’heure de pointe de consommation.

Quand les lacis alimentent des bâtiments de plus de six étages, il est possible d’utiliser des surpresseurs et des réservoirs de mise sous pression, conformément à l’article R. 1321-55.

Types et catégories de compteurs d’eau divisionnaire

Il se décline une large gamme de compteurs d’eau divisionnaires disponibles en fonction des technologies employées. Chaque sous-compteur est doté d’un support de fixation qui est relié à la conduite. Il permet de le fixer de manière à la fois optimale et propre. De ce fait, cela réduit les risques de fuites d’eau au fil du temps. La télérelève des compteurs d’eau divisionnaires aide à repérer rapidement les fuites d’eau et de transmettre une alerte.

Le support de fixation avec raccord est muni d’une douille fixe et d’une douille réglable en longueur par vissage afin d’éviter tout risque de déformation. Le raccord de compteur présente une forme tubulaire ou cylindrique avec deux bouts filetés :

  • l’une avec un filetage mâle
  • l’autre avec un filetage femelle.

Le triplet de compteur d’eau

La majorité des magasins spécialisés offrent trois catégories principales de compteur d’eau :

Les compteurs à turbine ou à vitesse d’eau

Cette gamme de compteur d’eau agit de la même manière que les moulins à eau. Elle est dotée d’une turbine qui fait tourner l’eau. Le nombre de rotations est utilisé pour déterminer la quantité d’eau qui circule dans les canalisations et qui est ainsi utilisée. Le compteur reçoit l’eau par un ou multiples orifices.

Il est alors question de type de compteur à jet unique ou à jets multiples, allant du DN 15 au DN40. Une dynamique à brides MID est observée jusqu’à R=200. Ils sont conçus à partir d’un corps en laiton, d’un cadran orientable et d’un couple de raccord mâle-mâle, mâle-femelle. Ils peuvent être installés de manière facile dans une position horizontale ou verticale en fonction des besoins.

Le principe de ce type de compteur à jets multiples est identique à celui à jet unique. Plusieurs jets d’eau entraînent la turbine et non un seul. Ces accessoires sont positionnés horizontalement et sont simples à mettre en place. Ultra-léger, ce type de compteur d’eau divisionnaire s’intègre facilement dans tous les endroits, même dans les lieux difficiles d’accès. Il a également l’intérêt d’être imperméable aux impuretés de l’eau et de rester silencieux avec vannes d’arrêt et raccords.

Compteurs d’eau : volumétriques

La mesure du débit d’eau est effectuée par un compteur d’eau volumétrique avec un émetteur d’impulsion allant du DN 15 au DN40, avec une dynamique à brides MID jusqu’à R= 800. Le compteur vitesse mesure le débit d’eau produit qui traverse les canalisations. L’équipement de cette gamme comprend un cylindre qui tourne pour alimenter un réseau. Chaque fois que le cylindre se déplace, un certain débit d’eau circule. On calcule donc la consommation d’eau de l’installation selon le nombre de rotations du cylindre.

L’avantage de ce type de compteur d’eau divisionnaire réside dans sa précision accrue. Son corps en laiton peut aussi être positionné à l’horizontale ou à la verticale. Sa fiabilité est la raison pour laquelle ce genre de compteur avec vanne d’arrêt est le plus utilisé en France. La livraison est rapidement effectuée.

Compteurs d’eau : à ultrasons

Il s’agit de la gamme de compteur divisionnaire spécialement conçu pour les réseaux de distribution d’eau de haute technologie. Il utilise les ultrasons pour évaluer la consommation d’eau d’une installation. Son principal avantage réside dans sa précision exceptionnelle. Étant également exempt de pièce mécanique mobile, il présente :

  • une stabilité accrue
  • et une résistance aux impuretés de l’eau.

Un autre atout de ce genre de produits disponibles en stock, il permet de détecter efficacement les fuites. Ses caractéristiques sont :

  • du DN 15 à DN 50
  • avec une dynamique à brides MID jusqu’à R= 400
  • un clapet anti-retour.

Les variétés de classe

On distingue quatre catégories de compteurs d’eau en fonction de leur précision et de leur destination :

A : il concerne le compteur de vitesse principal d’un habitat individuel ou d’un compteur divisionnaire d’eau froide.

B : pour le compteur principal d’une piscine ou d’un immeuble.

C : précision optimale, cette classe concerne principalement le compteur d’eau volumétrique qui peut servir de compteur principal dans une maison individuelle.

D : cette catégorie d’une grande précision, ne touche que les compteurs divisionnaires d’eau chaude ACS avec vanne d’arrêt.

Prix d’un compteur divisionnaire eau

Le prix d’achat d’un compteur d’eau varie en fonction du modèle sélectionné (à vitesse ou volumétrique) et de la catégorie (de A à D).

Prix indiqué en fonction des critères

Le prix d’un système de compteur d’eau divisionnaire dépend des éléments suivants :

  • l’utilisation du compteur divisionnaire d’eau
  • la marque du producteur
  • le choix du mécanisme
  • le diamètre nominal : l’ensemble de la capacité de l’appareil
  • la classification de A à D
  • les caractéristiques de la gamme d’appareil : clapet anti-retour, vanne d’interruption.

ARTICLES LIÉS