Accueil Défiscalisation Quel montant investir dans une SCPI ?

Quel montant investir dans une SCPI ?

Quel montant investir dans une SCPI

Une SCPI, également appelée Société Civile de Placement Immobilier, est une structure de placements et d’investissements collectifs. Ces types de placements financiers sont apparus en France en 1970, et dès lors ils ont été mis sous la direction de la Commission des Opérations de Bourse, la COB.

Le but premier de ce type de placement est de posséder un patrimoine immobilier professionnel et de pouvoir ainsi le gérer. Concrètement, ce sont des investissements consistant en l’achat et la gestion de biens tels que des bureaux de commerces, des établissements hôteliers, des entrepôts de même que des logements.

A lire également : Taxe de travail déductible en 2020

Bien que la crise immobilière, de 1990 en France ait interrompu une première grande étape du développement des SCPI, une seconde est en plein essor depuis les années 2010. En effet, la raison de cette croissance est principalement que le rendement général des SCPI est plus haut que les emprunts liés à l’État.

Néanmoins, investir dans des actions immobilières peut susciter des interrogations. Après tout, c’est de l’argent qui est en jeu. Ainsi, on peut se demander, quel montant investir dans une SCPI ?

A découvrir également : Acquérir un bien aujourd’hui tout en défiscalisant

Choisir d’investir dans une SCPI

En réalité, les SCPI permettent d’acheter un bien en obtenant des rendements locatifs. Un investisseur va alors acquérir un parc immobilier en passant par ce type de sociétés. On en distingue d’ailleurs deux catégories, celles au capital fixe et au capital variable.

Tout d’abord, il faut savoir que les objectifs que vous allez établir pour vos placements immobiliers vont dépendre de plusieurs paramètres, tels que vos revenus et de combien vous souhaitez investir dans les SCPI.

Pour commencer, le premier objectif naturel d’un investissement, ce sont les bénéfices que vous allez en obtenir. Le but est alors d’obtenir un nouvel apport en revenus sur votre compte bancaire, afin de compléter ce que vous gagnez déjà.

Ensuite, le second objectif est de profiter de la valeur vos placements. En effet, de la même manière que les actions financières en bourse, vos investissements peuvent gagner en valeur et vous apporter des gains lors de la revente des parts.

Enfin, le troisième objectif fondamental est la recherche de la réduction des impôts. Pour cela, il faut essayer de tirer profit des différentes lois en vigueur, comme la Loi Pinel ou Duflot en choisissant le parc immobilier qui convient.

L’immobilier possède une valeur assez sûre lorsque l’on parle d’investissements. Chacun de ces placements possède des points positifs. Les SCPI sont un excellent moyen de s’assurer des revenus sur le long terme et de manière stable, par exemple, pour aider au financement de sa retraite ou protéger ses proches. Les SCPI de rendement peuvent aussi contribuer à améliorer son pouvoir d’achat de façon significative. Une fois que vous avez un objectif bien en tête, il est temps de se pencher sur la question du montant à investir pour maximiser ses bénéfices.

Quel montant investir ?

Vous pouvez faire l’acquisition de vos actions de plusieurs manières. De façon directe, en passant par sa banque, une société spécialisée dans la gestion ou un conseiller en patrimoine. Ou alors, de façon indirecte, en utilisant son assurance-vie. Le placement que vous allez effectuer peut être fait progressivement, il n’est pas nécessaire de dépenser de large sommes d’un seul coup.

Ce que l’on appelle dans le monde des investissements, le “ticket d’entrée”, ou le premier placement, est conseillé d’être à hauteur de 100 ou 200 euros, à peu près. Toutefois, veuillez noter que l’achat de certaines SCPI sont verrouillés si vous n’achetez pas un certain nombre de parts minimum, parfois allant jusqu’à une dizaine.

Pour cela, constituez ce que l’on appelle un portefeuille de SCPI dont l’accès n’est possible qu’à partir de 1 000 euros avec, par exemple, 5 investissements de 200 euros chacun. Enfin, vous pourrez compléter ce portefeuille périodiquement selon vos revenus disponibles, et sur le long terme.

Acheter des parts à crédit

Il est aussi possible d’acquérir des parts à crédit. Cela peut se faire dès le seuil de 50 000 euros. Pour cela, vous allez devoir rembourser vos achats tous les mois, tandis que les dividendes le financent.

Vous allez ainsi pouvoir réduire la taxe sur vos revenus, dans la manière où votre crédit va soustraire les intérêts d’emprunts aux revenus fonciers. De plus, acheter à crédit permet de ne pas utiliser toute son épargne. De cette façon, vous pouvez vous permettre d’investir encore plus, par exemple, dans des parcs immobiliers plus variés pour limiter certains risques. Votre source de revenus complémentaires est donc plus élevée qu’auparavant.

Néanmoins, rappelez-vous bien que le fait d’investir représente des risques, il faut être sûr de ce que vous faites. En effet, les placements immobiliers sont soumis aux fluctuations du marché éponyme, ainsi si une crise survient vous vous exposez à la perte de vos gains. De plus, il y a toujours la possibilité de subir des illiquidités lors de la revente.

ARTICLES LIÉS