Accueil Actu Le facility management : garant du confort au travail

Le facility management : garant du confort au travail

Le facility management est un domaine encore très peu connu. Il s’inscrit parmi les nouvelles professions axées sur le bien-être en entreprise en raison de son impact significatif sur les employés. Garant du bon fonctionnement des immeubles d’entreprise, le facility manager veille à ce que chaque individu se sente à l’aise dans son environnement professionnel. 

Un facility manager c’est quoi ?

Également désigné sous les appellations de responsable des services généraux, responsable d’affaires, ou encore responsable des environnements de travail, le facility manager s’engage dans des missions diversifiées. Ces missions, regroupées sous l’égide du terme le facility management peuvent être catégorisées en deux domaines principaux :

A lire également : Date limite déclaration impots : tout ce qu'il faut savoir sur les échéances !

Hard services

Il englobe les prestations associées aux infrastructures physiques, telles que les équipements électriques, les installations hydrauliques et anti-incendie, ainsi que les systèmes de chauffage et de climatisation.

Soft services

Il englobe les services destinés aux employés. Il met principalement l’accent sur tout ce qui contribue à leur bien-être au sein de leur environnement professionnel. Cela inclut des aspects tels que les services de nettoyage, la gestion de la correspondance électronique interne, ainsi que la prestation de services de restauration pour la cantine.

A lire également : Les bénéfices d’un bien immobilier neuf à Nancy

Le rôle du facility manager consiste à améliorer la qualité de vie des employés. Cela se réalise en garantissant un lieu de travail sain grâce à la mise en œuvre des normes de sécurité, d’hygiène et d’environnement. Soulignez cependant que l’exécution de toutes ces tâches doit s’inscrire dans une démarche visant à contrôler les dépenses.

Les responsabilités du facility manager

Ce professionnel occupe la responsabilité d’analyser les besoins de l’entreprise, d’évaluer les dépenses nécessaires pour améliorer ses locaux et d’établir une répartition des coûts. Ses missions englobent la définition des programmes d’entretien des espaces de l’entreprise et la planification des structures et installations. Il est également responsable de l’établissement des procédures obligatoires, veillant à leur mise en œuvre effective.

Les principales tâches du facility manager incluent le développement du patrimoine immobilier de l’entreprise et la coordination des activités du personnel.

À cet égard, il :

  • Propose l’achat ou la reconversion d’immeubles en fonction des besoins de la société
  • Supervise les professionnels tels que les techniciens de surface, les peintres et les menuisiers
  • Négocie les termes des contrats avec les fournisseurs externes
  • Assure le respect des normes de sécurité et d’hygiène sur le lieu de travail.

En outre, le facility manager analyse les résultats de gestion en identifiant les écarts entre le budget prévisionnel et la qualité des services. Il s’attèle à déterminer les sources de gaspillage et à trouver des solutions visant à optimiser les coûts de l’entreprise.

L’origine du terme de facility management

Le concept de facility management est originaire de la culture anglo-saxonne. Il se traduit littéralement par « gestion des installations ». Initialement employé en France pour décrire les pratiques d’externalisation des services informatiques des entreprises. Ce terme a retrouvé toute sa pertinence dans les années 2000. C’est à cette époque que les entreprises ont commencé à l’adopter pour améliorer l’efficacité de leurs équipements et infrastructures.

Le rôle du facility management

Les fonctions du facility manager sont cruciales car elles assurent un environnement de travail sécurisé et agréable pour les employés. À l’instar d’un chief happiness officer, il favorise le bien-être au travail. Cependant, son action se concentre sur les locaux et les bâtiments plutôt que sur une interaction directe avec les salariés.

Le facility management permet ainsi aux collaborateurs de se sentir à l’aise sur leur lieu de travail. Cette approche favorise une meilleure performance et productivité. Un cadre de travail accueillant évite les frustrations et réduit le nombre d’arrêts de travail.

Où travail le facility manager ?

Les compétences du facility manager s’avèrent bénéfiques dans divers contextes, couvrant :

  • Les grandes entreprises
  • Les industries
  • Les entreprises spécialisées dans le facility management
  • Les bureaux d’études techniques
  • Les sociétés d’ingénierie

Ainsi, le facility manager peut exercer ses fonctions aussi bien dans le secteur public que privé.

La rémunération d’un facility manager

Le revenu annuel moyen pour un gestionnaire de facilities s’élève à 47 743 €. Toutefois, cette rémunération peut significativement progresser avec l’accumulation d’expérience. Cela dépend du nombre de sites sous gestion et du nombre de collaborateurs à superviser.

À qui s’adresse le facility manager dans ses missions quotidiennes ?

Au cours de ses activités quotidiennes, le facility manager est amené à collaborer avec diverses personnes occupant des fonctions variées. Il interagit avec les fournisseurs, les sous-traitants, ainsi qu’avec les entreprises extérieures responsables de la maintenance du site. En outre, il maintient un contact régulier avec les occupants des locaux et relève directement du directeur des services généraux, du directeur immobilier et du property manager.

Qu’en est-il en termes d’évolution de carrière ?

Après avoir accumulé plusieurs années d’expérience, le facility manager peut progresser vers des postes tels que responsable de site ou responsable de service. Il peut également prendre en charge la gestion simultanée d’un ou plusieurs sites. Une autre possibilité qui s’offre à lui est d’accéder à un poste de directeur immobilier.

ARTICLES LIÉS