Accueil Investissement Acheter dans l’ancien : 5 précieux conseils pour choisir son logement sans avoir à le regretter

Acheter dans l’ancien : 5 précieux conseils pour choisir son logement sans avoir à le regretter

Acheter son logement dans le neuf ou ancien ? C’est une question que l’on se pose tous. Un investissement locatif dans l’ancien a tout autant d’avantage que d’acheter un immobilier neuf. Toutefois, le futur acquéreur doit se pencher sur certains critères pour s’assurer de faire le bon choix de bien ancien. Que ce soit l’achat d’une résidence principale ou encore d’un bien immobilier dans le but de louer, voici quelques conseils à suivre.

Le charme et le confort de votre investissement immobilier

Acheter un logement avec un certain charme peut aider à valoriser votre programme immobilier. Pour se constituer un patrimoine et acheter un bien immobilier d’exception, il faut se tourner vers une maison ayant du caractère.

A découvrir également : L'investissement immobilier locatif

Le charme de votre maison

Le premier critère à prendre en compte est donc le charme. Si un achat immobilier locatif est perçu comme étant moderne et standardisé, l’achat d’un logement neuf offre un charme unique. Avec des moulures à l’ancienne, de belles poutres, ou encore des briques apparentes. Les logements anciens sont représentatifs de l’architecture du passé ! Cette belle histoire ajoute une plus-value que n’auront jamais les programmes immobiliers neufs.

Outre cela il y a le délai d’attente. Dans l’acquisition d’un logement neuf ou en VEFA, plusieurs mois peuvent s’écouler entre la signature du contrat de vente et la fin de la construction du projet immobilier. Pour un logement ancien, vous possédez le bien dès la signature chez le notaire. 

Lire également : Investissement immobilier : pourquoi ça marche ?

La surface du bien

Avant de devenir propriétaire d’un bien ancien, pensez à vérifier la surface totale de toutes les pièces et l’agencement intérieur. Il est nécessaire d’évaluer le côté pratique.

Aussi, il faut vérifier l’exposition. Une bonne exposition et un vis-à-vis restreint ne peut qu’être avantageux et vous permettra de mieux habiter dans votre immobilier ancien. 

L’éligibilité à un dispositif de défiscalisation pour votre investissement locatif ancien

Investir dans un immobilier locatif et profiter d’une réduction d’impôts sur vos biens immobiliers c’est possible. Cet investissement ancien permet de bénéficier de sérieux avantages fiscaux mais à condition de mettre en location sur le marché immobilier.

La Loi Pinel, Malraux ou Denormandie, permettent de défiscaliser un bien selon quelques critères comme des travaux de rénovation plafonnés, des travaux de performance énergétique ou encore une mise en location sous quelques années. 

Acheter dans l’ancien permet ainsi de profiter d’une fiscalité intéressante !

L’emplacement parfait de votre bien

Les biens immobiliers anciens se situant en centre-ville, proches des commodités, des établissements ou des commerces ne peuvent qu’être avantageux.

Mais il est recommandé de bien étudier le quartier et de la visiter plusieurs fois dans la semaine et à des plages horaires différentes. Ça peut être calme le matin mais bruyant le soir. 

Les frais de notaire et d’entretien

Outre le prix de vente et la demande d’un crédit immobilier, il faut se renseigner sur les frais de notaire et d’entretien.

Le notaire

La première chose à règle avec son promoteur immobilier est les frais de notaires, se situant à 7 à 8% pour un bien ancien. 

Les frais d’entretien

Les frais couvrent l’état de la maison en général comme les façades ou la couverture. Ils peuvent représenter 1 à 3% du prix d’achat du bien. 

Les travaux de mises aux dernières normes

Parmi les avantages d’acheter dans le neuf, on retrouve le bon fonctionnement, la garantie décennale ou encore la garantie de parfait achèvement. Dans l’ancien, il faut prévoir des travaux de rénovation et de modernisation

On retrouve ainsi les diagnostics de performances énergétiques comme le constat de risque d’exposition au plomb ou encore le diagnostic bruit. 

Dans tous les cas, vous pouvez profiter de plusieurs aides comme:

  • TVA réduire de 5.5 ou 10%, 
  • Ma PrimeRénov ou encore 
  • l’éco-PTZ. 

2

ARTICLES LIÉS